Valeurs défendues

L’enfant est reconnu dans sa dimension humaine et sociale ayant le droit et le besoin fondamental d’avoir accès à chacun de ses parents. A travers le contact et la relation avec ses deux parents, l’enfant peut se situer dans son histoire et reconnaitre sa place et la place de l’autre dans le groupe familial. La reconnaissance de la filiation contribue à la construction de l’identité psychique de l’enfant, à son bien-être mental, ses capacités émotionnelles et à la prévention de conduites à risque.

Le soutien à la fonction parentale vise à valoriser les parents dans leurs fonctions éducatives. En les aidant à utiliser et développer leurs compétences et leurs potentialités d’évolution, nous contribuerons à ce qu’ils investissent leur rôle éducatif et affectif auprès de leur enfant. Ce soutien permettra également de les aider à surmonter les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans l’exercice de leurs responsabilités parentales. Les psychologues accompagnent également le travail de la différentiation entre le couple conjugal et le couple parental.

Les valeurs fondatrices de l’association sont d’accueillir chacun dans le respect de sa personne et de sa culture, avec bienveillance, dans le respect de la loi et de la laïcité.

Que ce soit suite à une ordonnance judiciaire de placement d’un enfant, ou d’un droit de visite pour un parent suite à un conflit, les professionnels de l’association s’adaptent aux spécificités judiciaires, besoins et caractéristiques de chaque famille pour favoriser l’évolution du lien enfant-parent. L’intervention se fera en co-construction avec les différents partenaires et dans le respect du cadre judiciaire permettant la décision d’évolution la plus pertinente.

 

REGLEMENT DE FONTIONNEMENT  

 

Ce règlement de fonctionnement a été adopté par l’association LE CHÊNE ET SES RACINES, pour l’Espace de Rencontre Parents-Enfants. Il s’applique aux visiteurs et à l’ensemble du personnel intervenant au sein de l’établissement (à titre salarié, libéral ou bénévole).

 

  • Toute personne accueillie l’est dans le respect de la dignité de sa personne (Loi du 2 janvier 2002, article L311-31 du CASF). Le centre garanti la confidentialité des échanges et des informations recueillies. Par exception, des notes d’information peuvent être transmises au juge et dans ce cas les familles seront tenues informées.

 

  • Afin de préserver la sécurité des personnes, il vous est expressément demandé de prendre connaissance et de vous conformer aux consignes de sécurité affichées dans l’établissement.

 

  • Il est demandé à chaque personne accueillie, salariée ou bénévole un comportement respectueux et civil à l’égard des autres.

 

  • Il est demandé aux utilisateurs de rencontrer les intervenants de l’Espace de Rencontre Parents-Enfants. Ceux-ci leur expliqueront le cadre et le fonctionnement de l’établissement. Après un premier entretien entre les parents et les professionnels du centre, une convention sera signée.

 

  • Seules les personnes mentionnées dans la décision de justice sont autorisées à pénétrer dans l’enceinte de l’Espace de Rencontre. Pour d’autres membres, leur accès exceptionnel est possible avec l’autorisation expresse des intervenants.

 

  • Il est demandé aux personnes en état d’ébriété ou sous l’influence de stupéfiants de s’abstenir de pénétrer dans les locaux. A défaut, ils seront invités à quitter les lieux.

 

  • Il est demandé aux personnes accueillies de rester discrètes vis-à-vis des autres.

 

  • Aucun entretien ou aucune visite ne se feront en dehors des heures d’ouverture.

 

  • Le temps de visite du parent visiteur doit être consacré exclusivement au profit de la relation parent-enfant. Les parents doivent respecter ce temps et les rendez-vous fixés.

 

  • Le parent hébergeant ne peut quitter l’Espace de Rencontre que lorsque le parent visiteur arrive dans le centre, même si celui-ci arrive avec un peu de retard.

 

  • La décision du juge aux Affaires familiales peut préciser que l’enfant peut être amené ou recherché par un tiers. Le parent hébergeant s’engage à fournir par écrit l’identité des personnes qu’il aura désignées à cet effet.

 

  • Dans le cas d’un enfant malade, ou d’une non-présentation de ce dernier, le parent hébergeant devra fournir un certificat médical et la visite sera rattrapée ultérieurement et il en est de même pour le non-respect du calendrier des rencontres. Si le parent non hébergeant ne se présente pas, il perd la visite sauf cas de force majeure laissé à l’évaluation de l’équipe.

 

  • Les parents et les enfants peuvent solliciter des entretiens avec les intervenants.

 

  • Les sorties à l’extérieur de l’établissement seront autorisées, en fonction des ordonnances judiciaires, après évaluation de la relation parent-enfant, laquelle s’effectue pendant au minimum trois visites, sauf contre-indication expresse, mentionnée dans l’ordonnance du Juge.

 

  • Une participation aux frais de fonctionnement (jeux, boissons) facultative d’un montant de vingt euros est proposée à chaque parent. Les paiements feront l’objet d’un reçu.

 

  • L’utilisation des téléphones portables n’est pas autorisée dans le centre, sauf cas exceptionnel, après autorisation des intervenants.

 

  • Dans le cadre de l’apprentissage à la propreté de jeunes enfants, merci de signaler aux intervenants de votre intention de les accompagner aux toilettes.

 

  • Le centre décline toute responsabilité quant aux objets personnels entrés dans l’établissement.

 

  • Lorsque l’ordre et la tranquillité des personnes accueillies ne sont plus assurés du fait des débordements d’une famille, le personnel de l’établissement pourra recourir aux professionnels de l’urgence, de la santé, de la sécurité et en informera le juge.